Rechercher

Connaissez-vous l'ODONYMIE ?

Ça pourrait être un animal exotique, une maladie tropicale... ou encore, un des termes compliqué de notre grammaire française. Et bien non, pas du tout !

L'Odonymie, c'est l'étude des Noms de Rues.

illustration-rues-dessin-encre

En dessinant les Cartes Urbaines, je parcours les rues des villes et je vois donc défiller leurs noms. Je suis sûre que vous vous êtes un jour posé la question "Tiens, qui était Claude Perrault" (non pas Charles ! ) ou bien "Pourquoi la rue des 36 Ponts" ?

Et bien, moi, je me les pose souvent, et je vais parfois chercher la réponse quand ma curiosité est trop grande !

Je vais donc vous en dire un peu plus sur les odonymes (i.e. les noms de rues).


Un peu de théorie...

Typiquement, un odonyme comporte deux parties :

  • un indicateur du type de voie (rue, avenue, boulevard...).

  • un nom individuel (Victor-Hugo, République...)

Ce nom peut être :

  • une célébrité qui a vecu dans la rue, une personnalité historique incontournable de l'histoire du pays ( Charles De Gaulle en France). Sachez que dans certains pays, comme la France, la personne doit être décédé avant de se voir attribuer une rue.

  • une direction (rue de Belgique, rue de Paris...)

  • un thème commun donné aux rues d'un quartier (les fleurs, des peintres, des poètes...)

  • des commerces qui se trouvaient dans la rue à l'époque (rue des filatiers à Toulouse, rue de la Boucherie à Nice...)

  • un adjectif qui décrit la voie (Grande Rue, rue Centrale, rue Pavé à Paris...)

  • le nom de lieux ou monuments qui y étaient présents lors de leur ouverture. Ces sites peuvent avoir disparu tandis que le nom est resté.


Dans certains pays, par soucis de commodité et d'efficacité (les villes ont été construites en peu de temps), l'odonyme est beaucoup plus succinct. Je pense aux Etats-Unis, où bien souvent, les noms de voies se limitent à des numéros (route 66, 5th avenue à New York) ou à des lettres (U Street à Washington D.C.). Facile pour se repérer me direz-vous !


En résumé...

Rien qu'en balayant les rues de France, on peut réviser son histoire et sa géographie. Mais cela va bien au delà. C'est notre patrimoine, ou plutôt sa mémoire. Les rues de France constituent un musée à ciel ouvert, si tant est qu'on s'intéresse à leurs noms. Mais ce ne doit pas être un musée figé et poussiéreux. Il est normal qu'il évolue, se transforme, au fil du temps et des baptèmes ou rebaptèmes de rues... à l'image de notre Histoire qui ne cesse de s'enrichir.


Bon alors, Claude Perrault ?

Médecin et Architecte, rendu célèbre car c'est lui qui dessina la façade de l'aile Est du palais du Louvre (dîte Colonnade).


Et les 36 Ponts, à Toulouse, étaient autrefois un cour d'eau, traversé par des pontons. À savoir s'il y en avait bien 36... ?!!














17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout